youtube

Notre point de vue

Édito Newsletter #8 – Octobre 2018

Où en est la recherche sur la sensibilité au gluten non coeliaque, quels en sont les acteurs, les résultats et l’évolution ? Initiative Gluten a mené un travail bibliographique d’envergure pour établir une cartographie mondiale de la recherche sur le gluten et sur les pathologies qui lui sont liées, permettant d’apporter de premières réponses à ces questions.

Bernard Valluis, Président du Centre d’information des farines et du pain, association à l’origine de la création d’Initiative Gluten :

« Nous attendons tous de la recherche qu’elle permette de percer les mystères qui entourent la sensibilité au gluten non cœliaque. Cependant, contrairement à la maladie cœliaque et à l’allergie au gluten, des pathologies aujourd’hui bien documentées, la sensibilité au gluten non cœliaque demeure difficile à cerner pour les scientifiques. Pour y voir plus clair, Initiative Gluten a décidé de réaliser une recherche bibliographique permettant de disposer d’une vue d’ensemble des équipes de recherche travaillant sur le sujet dans le monde, et de connaître les principales pistes à l’étude.

Pour établir cette cartographie, les publications scientifiques parues sur cette thématique entre 2009 et 2018 provenant de l’Union Européenne, des Etats-Unis ou de grands pays producteurs de blé comme l’Inde ou la Russie, ont été prises en compte. L’analyse des données recueillies a montré que l’Italie, les Etats-Unis et le Royaume-Uni étaient les pays qui participaient le plus activement à la recherche sur la sensibilité au gluten non cœliaque, l’Europe représentant à elle seule plus de 80% des travaux parus. Pour autant, malgré un intérêt croissant pour cet intriguant syndrome, le nombre de publications qui y sont consacrés, soit une cinquantaine par an dans le monde, reste modeste.

Certes, cette question est relativement nouvelle : il n’est donc pas étonnant que les travaux de recherche visent à l’heure actuelle à mieux en comprendre les mécanismes et les aspects cliniques. Le travail d’Initiative Gluten a également permis de mettre en évidence que les recherches se concentraient notamment sur le diagnostic de la sensibilité au gluten non cœliaque, ses liens avec la maladie cœliaque ou l’intestin irritable, mais aussi sur ses aspects neurologiques ou psycho-sociaux. Plus globalement, il indique que la sensibilité au gluten non cœliaque reste un sujet peu mature: nous devons donc continuer de suivre les recherches actuelles et futures sur cette thématique et, en appréhendant ainsi mieux l’évolution des orientations prises par la recherche, nous aurons davantage de recul sur le sujet. »

La cartographie de la recherche sur la sensibilité au gluten non cœliaque réalisée par Initiative Gluten sera présentée pour la première fois lors du séminaire technique « Gluten : Mieux le connaître pour (ré)agir », organisé par Céréales Vallée le 22 novembre à Paris.

Sur le même sujet, ces articles pourraient également vous intéresser :